Certified
Part 145 Camo+
Authorized
Service Center Pilatus PC-12
Member
GIPAG

Réparation et reconstruction de voilures

Réparation et reconstruction de voilures

JG Aviation a noué des relations de partenariat avec une société américaine spécialisée dans la réparation ou la reconstruction de voilures d’avions à piston ou à turbines (Beechcraft, Cessna, Piper…) qui répare ou reconstruit environ 2000 voilures chaque année.

Dans pratiquement tous les cas de figure, grâce à des photos biens orientées et détaillées JG Aviation vous propose d’établir un devis de réparation ou d’échange incluant les opérations de transports aller/retour en aérien ou maritime.

JG Aviation propose donc désormais pour l’Europe et l’Afrique des solutions de réparations faites par des personnes spécialisées et compétentes, possédant les certifications FAA et EASA.

Exemples concrets avec deux cas de figure :

Un Cessna dans un champ de maïs

Début septembre suite à une panne moteur un Cessna se pose sans encombre dans un champ de maïs. La voilure, les ailes et la gouverne de profondeur sont énormément endommagées dus à de très hauts et solides épis de maïs.

L’avion est démonté sur place dès le feu vert des autorités, soit 5 jours après l’accident.
L’expertise pour l’assurance a lieux dans les ateliers de JG Aviation fin septembre.

Apres contact avec notre partenaire américain, en lui détaillant précisément les dégâts étayés de nombreuses photographies, un devis est communiqué à l’expert et l’acceptation est donnée fin octobre.

Les ailes et la voilure sont donc démontées et chargées dans un container pour être acheminées vers les Etats-Unis. Après 2 semaines de voyage, les éléments arrivent à destination pour y être aussitôt réparés. En tout, 3 semaines suffiront pour démonter, décaper, réparer, changer, remonter, réaligner et traiter en apprêt époxy, l’ensemble ailes, ailerons, volets et gouverne de profondeur.

Apres une nouvelle traversée de l’Atlantique, retour des pièces à l’atelier de JG Aviation juste avant Noel pour commencer le remontage et la mise en peinture de l’avion, qui après un tel « lifting » aura rajeuni de quelques dizaines d’années.

Un Twin Comanche sort de piste

Un Piper Twin Comanche se pose un peu long, sort à faible vitesse en bout de piste dans une zone fortement détrempée. Le pilote conscient de son risque d’embourbement, met la puissance sur le moteur droit pour tenter de virer le plus rapidement pour trouver un sol plus ferme.

Malheureusement, la roue gauche étant déjà légèrement embourbée, cette manœuvre a pour effet d’accentuer « l’enfoncement » de la roue gauche et de mettre en contact le bout de l’aile gauche avec le sol boueux. Résultat : aile pliée juste après la nacelle moteur.

La réparation d’une aile de Twin Comanche qui est un avion d’une grande finesse nécessite un grand savoir-faire et des moyens techniques pour en assumer la reconstruction. L’aile a donc été envoyée à notre partenaire américain. L’aile nous a été renvoyée au bout de 3 semaines de travail prête à être remontée sur l’appareil par notre équipe.